Pockemon Crew à Bobino pour le spectacle de breakdance # Hashtag 2.0

Pockemon Crew - # Hashtag 2.0

Fans des danses hip hop ? Il faut aller découvrir ce collectif incroyable. Les Pockemon Crew deux fois champions du monde de breakdance présentent # Hashtag 2.0 leur nouvelle création à Bobino, du 14 septembre au 07 octobre.

Pockemon Crew, le crew le plus titré au monde dans le circuit des Battles arrive à Paris à la rentrée avec un spectacle consacré à internet et aux réseaux sociaux. Avec eux, on savoure un hip-hop pur, ouvert et tourné vers l’avenir sans pour autant trahir l’origine « underground » de la danse hip-hop, à savoir la rue.

Au sein du Pockemon Crew, on retrouve la perpétuelle recherche de créativité dans leur mouvement alliant technicité et esthétisme font d’eux des danseurs emblématiques de la nouvelle génération hip hop. Accumulant prix et récompenses, les Pockemon comptent parmi les danseurs les plus titrés et les plus doués de leur génération.

Pockemon Crew


Performance, virtuosité rare, gestuelle spectaculaire, le collectif présente sa dernière création : « Hashtag », créée en 2016. Sous la houlette du danseur et chorégraphe Riyad Fghani, ce neuvième spectacle s’empare d’un phénomène de société, celui du téléphone portable, prothèse devenue inamovible, et des réseaux sociaux. Explorant les comportements d’aujourd’hui où l’on marche les yeux rivés sur son écran,

Voici la bande annonce du spectacle # Hashtag 2.0 :



Riyad Fghani se risque à transcrire en danse ce nouveau monde qui ouvre un espace émotionnel insolite, propice à la dynamite des dix Pockemon. Et la promesse est tenue ! Cette création qui alterne passages narratifs et acrobaties est le reflet de notre société, magnifiée et analysée par le prisme du breakdance.

A Bobino du 14 septembre au 7 octobre 2017 du mercredi au samedi à 19h Bobino, 14-20, rue de la Gaîté 75014 Paris

Infos et réservations

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Michel Polnareff de retour avec son nouvel album Enfin !

Bō séduit avec Ritual sur son EP Everything Begins

Equateur nous fait remonter l'Amazonie avec Pelican