James Eleganz, notre découverte rock, avec l'album The Only One

James Eleganz frappe fort avec ce disque enregistré au mythique studio Rancho de la Luna avec des figures légendaires. On découvre The Only One.

Le musicien français sort un album sans âge aux allures de classic rock. Avis aux amateurs de pépites de rock américain seventies. A noter que James Eleganz bénéficie du support des Transmusicales de Rennes qui soutiennent sa carrière.

Méconnu, James Eleganz a pourtant du talent à revendre, et on espère que The Only One va le consacrer à la hauteur de son talent de chanteur / songwriter. Le disque The Only One est une invitation au voyage sur fond d’americana avec laquelle on retrouve une autre pointure légendaire du rock en la personne de Mike Watt, bassiste des Stooges et fondateur des Minutemen. Pour la petite histoire, James Eleganz est le premier français à enregistrer au légendaire studio Rancho de la Luna en Californie où tant de disques mythiques — Queens of the Stone Age, Arctic Monkeys, Marc Lanegan… — ont vu le jour.

Le nouveau clip de James Eleganz


Pour illustrer cet album, James a écrit un triptyque vidéo, The californian Trilogy, tourné dans les paysages désolés de Bombay Beach, et sur les plages bretonnes de son enfance.

"Le soleil abrutissant de la Californie, l’alcool et la jouissance des corps en rendent l’issue incertaine."
La trilogie convoque les obsessions cinématographiques de James, d’ Une femme sous influence de John Cassavetes au sous-estimé Brown Bunny de Vincent Gallo, tout en jouant avec les codes et les clichés français de notre imaginaire américain. Une superbe découverte qui évoque Bob Dylan, et nombre de groupes californiens comme David Crosby, the Eagles, Warren Zevon ou Jackson Browne.

Nouvel album The Only One - Sortie le 12/04 chez ZRP 

Le Facebook de James Eleganz

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Michel Polnareff de retour avec son nouvel album Enfin !

Bō séduit avec Ritual sur son EP Everything Begins

Tyler, The Creator au dessus de la mêlée avec l'album Igor